Archive

Archive for janvier, 2011

Décomposition hivernale

janvier 5th, 2011 Soeur économe 1 comment
2347034333_f3e60ee97d_z

Beaucoup de gens cessent d’alimenter leur composteur domestique en hiver. Le fait de devoir enfiler des raquettes pour s’y rendre, ou d’avoir à pelleter pour le retrouver enfoui dans la neige (probablement pas jusqu’à maintenant cet hiver), peuvent effectivement compliquer les choses.

Cela signifie toutefois que sur les quelque 675 kilogrammes de matières organiques produites par une famille durant l’année en moyenne, quelques centaines se retrouveront vraisemblablement dans les lieux d’enfouissement ou à l’incinération. Une réduction de performance non négligeable.

En fait, tant que le composteur reste aisément accessible, il n’y a qu’à continuer à y ajouter les déchets organiques habituels. Encore mieux si on en avait extrait le compost «mature» à l’automne, puisque la hauteur des matières ne fera qu’augmenter jusqu’au retour des températures plus élevées. On lit parfois qu’une certaine activité de décomposition se poursuit dans les composteurs même durant l’hiver , mais à mon avis ça s’applique davantage à des activités industrielles de compostage, ou à des climats plus cléments; au Québec, dans un bac domestique, la matière gèle généralement quasi complètement.

Une fois notre bac plein, ou devenu inaccessible au plus fort de l’hiver, nul besoin de nourrir sa poubelle. On peut simplement continuer d’accumuler les résidus organiques dans un récipient de volume suffisant à l’extérieur. Le contenu du récipient dégèlera au printemps, et il restera à en alimenter le composteur.

Dans tous les cas, il est important de s’assurer, au printemps, d’équilibrer le contenu du composteur en ajoutant de la matière plus chargée en carbone qu’en azote, au contraire des déchets de cuisine. Si vous avez eu la bonne idée d’ajouter des feuilles à votre composteur à l’automne, ou si vous en avez gardé quelques sacs, il ne reste qu’à mélanger. Ou alors, une partie des feuilles qui ont été cachées çà et là sur votre terrain peuvent être transférées dans le composteur. Sinon, un mélange avec la matière partiellement décomposée datant d’avant l’hiver pourra jouer un rôle minimal.

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr cranky kat

Categories: Analyse Tags: ,
-->