Fin du programme écoÉNERGIE

3364785334_d5f8a49c9b_m

Ceux qui lisent ce blogue depuis longtemps savent qu’à l’automne dernier, nous avons profité de programmes gouvernementaux pour réaliser des rénovations dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique de notre maison:

  • Les crédits d’impôts à la rénovation au fédéral et au provincial
  • Le programme écoÉNERGIE du fédéral
  • Le programme Rénoclimat

C’était le temps d’en profiter

Avec la nouvelle année, les crédits d’impôt à la rénovation n’ont pas été renouvelés, et le gouvernement fédéral vient d’annoncer la fin du programme écoÉNERGIE! De plus, l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec, qui administre le programme Rénoclimat, disparaîtra et ses activités seront intégrées au ministère des Ressources naturelles et de la Faune. D’après le communiqué, le programme, lui, demeurera.

À partir de cette année, il devient donc beaucoup moins intéressant financièrement d’apporter des améliorations énergétiques à sa résidence principale. C’est bien dommage, parce qu’au bas prix actuel de l’électricité au Québec, les rénovations majeures sont difficiles à rentabiliser!

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr woodleywonderworks

3 réponses pour “Fin du programme écoÉNERGIE”

  1. Nous on a fait 30 000$ de travaux… pendant la mauvaise année fiscale. C’était en 2008, soit l’année après l’abolition de l’ancêtre du programme écoÉNERGIE dont c’était Hydro je crois le responsable à ce moment. Ce n’est qu’en 2009 que le tout a été réactivé… trop tard pour nous, les rénos ne pouvaient attendre les incitatifs fiscaux.

    Évidemment, impossible de transférer les sommes à l’année fiscale 2009… comme quoi c’est parfois tellement une question de hasard! Là je suis sûre que d’autres gens qui font des travaux en 2010 vont se retrouver dans une position similaire…

  2. Par ailleurs, ils sont également en train d’abolir éconologis, qui dépendait de l’agence de l’énergie (provincial), officiellement pour favoriser des programmes de rénovations plus «lourde» dans le privé. À suivre…

  3. Je vois que les mêmes conneries de dispositifs d’incitation fiscale existent aussi chez vous.
    Résultats : les tarifs des prestations ont été augmenté (en france) d’un montant correspondant peu ou prou à au crédit d’impôt. Bravo à tous ces messieurs payés à prix d’or pour contribuer à l’essor(rage) de ce business juteux sous couvert d’écologie.

Les commentaires sont fermés.