Archive

Archive for décembre, 2009

9 nouvelles économiques que vous ne verrez pas en 2010

décembre 21st, 2009 Ebenezer Comments off

2177272897_4ab4eda381_mComme je l’ai dit lors de mon dernier article, c’est le temps des Fêtes. On n’a donc pas besoin d’être sérieux. Pour m’amuser, j’ai donc préparé dix titres de nouvelles économiques que vous ne verrez pas en 2010:

  • Le gouvernement fédéral annonce un surplus record et rembourse sa dette
  • Les syndicats et le gouvernement du Québec s’entendent facilement sur les clauses salariales
  • Le taux de chômage américain passe sous la barre des 8%
  • Le dollar canadien redescend à 0,80$ américains: les exportateurs jubilent
  • La Banque Royale du Canada va se scinder en 15 petites banques régionales
  • Le prix de l’essence redescend à 0,70$ le litre
  • Les Nordiques reviennent à Québec
  • Le prix des maisons continue d’augmenter au Canada: le plus riche Canadien est maintenant un agent d’immeuble de l’Alberta
  • Le populaire blogue jesuispauvre.com vendu à Québécor Média pour 2 millions

Naturellement, ce sont mes propres prédictions. J’ai déjà hâte à l’an prochain pour voir lesquelles s’avèrent complètement inexactes! N’hésitez pas à me le signaler en cours d’année si vous tombez sur une de ces nouvelles dans la vraie vie!

N’hésitez pas non plus à suggérer d’autres idées dans les commentaires!

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr alancleaver_2000
Categories: Opinion Tags:

Des panneaux solaires sur votre maison?

décembre 19th, 2009 Ebenezer Comments off
3725860708_50e3dd08c7_m

Bon, visiblement, l’esprit des Fêtes s’est emparé de moi: l’article d’aujourd’hui n’est que modérément utile aux résidents du Québec, et le rythme de nouveaux articles devrait diminuer considérablement d’ici au jour de l’An.

Dans ma cour

In My Backyard (dans ma cour) est un site web qui vous permet d’estimer combien d’énergie vous pourriez produire en installant des panneaux solaires ou des éoliennes sur votre propriété. Le nom est évidemment une référence au syndrome typique du «pas dans ma cour», fréquent lorsqu’on propose de nouveaux projets d’éoliennes.

Le concept est simple: vous entrez votre adresse et on vous affiche la photo satellite de Google de votre maison. Vous avez ensuite deux options:

  • Dessiner sur la carte un panneau solaire de la grandeur souhaitée (par exemple, votre toit);
  • Placer des mini-éoliennes sur votre terrain.

Malheureusement, il n’y a pas de données de vents pour le Canada… la portion sur les éoliennes est donc assez peu utile.

Les résultats solaires

Dans notre cas, si on installe des panneaux sur un versant de notre toit, le site web estime qu’on pourrait produire un peu plus de 5000 kWh par année, ce qui permettrait une économie d’un peu moins de 400$ par année.

Le site web indique même le coût d’installation: 42 606$ (probablement US…) avant subventions. Dans notre cas, ça prendrait donc un peu plus de 100 ans pour rentabiliser un tel investissement.

C’est donc modérément utile comme outil… mais c’est amusant!

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr Wayne National Forest

Cartes cellulaires prépayées: pas de réponse définitive

décembre 16th, 2009 Ebenezer 3 comments
2501929191_748fb6f7b1_m

Il y a dix jours, j’ai souligné l’adoption de la Loi 60. Celle-ci amène de nombreuses améliorations, dont celle d’éliminer les dates d’expiration sur les certificats-cadeaux et cartes prépayées. Chantons! Dansons! s’étaient exclamés en cœur les adeptes du cellulaire «à la carte», dont je fais partie.

Pas si vite!

Malheureusement, en lisant la loi attentivement (qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses lecteurs?), j’ai remarqué que l’article 187.3 ouvrait la porte à une exception. Je le reproduis ici:

187.3. Sous réserve de ce qui peut être prévu par règlement, est interdite la stipulation prévoyant une date de péremption de la carte prépayée sauf si le contrat prévoit une utilisation illimitée d’un service.

J’ai donc envoyé un courriel à l’Office de protection du consommateur, leur demandant s’il était possible de clarifier cette ambiguité.

Voici donc leur réponse (qui a été beaucoup plus rapide que le délai de dix jours qui s’est écoulé depuis mon article original pourrait le laisser croire, je vous l’assure):

Les cartes prépayées pour des services de téléphonie cellulaire sont visées par les nouvelles dispositions. Elles ne pourront donc plus avoir de date de péremption sauf si le règlement prévoit une exemption.

Les dispositions règlementaires relatives aux cartes prépayées dont les exemptions ne sont pas encore connues. L’office est à consulter certaines associations et organisations afin d’élaborer les exemptions aux règles applicables. Ces dispositions règlementaires devraient être connues au printemps prochain et devraient entrer en vigueur en même temps que la loi, c’est-à-dire au plus tard le 30 juin 2010.

La conclusion est donc que la situation des cartes cellulaires prépayées n’est pas encore décidée. Il faut donc rester à l’écoute, les exceptions (s’il y en a) seront connues d’ici le 30 juin prochain.

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr enmoto

M. Flaherty, le Canada n’a pas besoin d’un deuxième plan d’action

décembre 14th, 2009 Ebenezer Comments off
145517799_d7abf3453e_m

La semaine dernière, le ministre fédéral des Finances a lancé des consultations pour le budget 2010 dans le contexte de la deuxième phase du Plan d’action économique du Canada. Puisque le Canada est récemment sorti de la récession, je pense qu’il n’est pas nécessaire de stimuler plus l’économie.

Le temps est venu d’augmenter les taux

J’ai mentionné ici à quelques reprises que je crois qu’il y a une bulle immobilière au Québec, au moins, sinon au Canada. Malgré l‘opinion contradictoire de certains. De plus, cette semaine également, la Banque du Canada a estimé dans un nouveau rapport que l’endettement croissant des Canadiens constitue un important risque financier pour l’économie du pays.

Bref, la situation économique canadienne commence de plus en plus à ressembler à celle des États-Unis il y a quelques années. Avant la Grande Récession. Dites-moi que le gouvernement canadien et la Banque du Canada ont appris des erreurs de nos voisins américains!

Le gouvernement fédéral veut votre opinion

Tout comme le gouvernement provincial, le gouvernement fédéral fait un appel à la population en général via ce site web. Malheureusement, la version fédérale souffre des mêmes défauts que le premier essai provincial, en février dernier: questions orientées et clairement partisanes. De plus, il s’agit uniquement de questions ouvertes… Si cette consultation est populaire, il sera impossible pour le ministère des Finances de tirer quoi que ce soit d’utile à partir de réponses ouvertes.

Bref, j’ai hâte à l’année prochaine, parce que cette année, ça ne vaut pas très cher comme essai…

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr M_Eriksson
Categories: Actualité Tags: , ,

Le monde du paiement par cellulaire continue d’évoluer

décembre 12th, 2009 Ebenezer Comments off
3488683970_13ef82b83a_m

Il y a déjà deux semaines, un nouveau service a été lancé pour permettre d’effectuer des paiements par téléphone cellulaire. Ceux qui lisent ce blogue depuis longtemps savent que je trouve que les méthodes de paiement actuelles sont sous-optimales et que j’ai bien hâte que le paiement par cellulaire devienne mature.

Une solution pour les marchands

Grosso modo, le nouveau produit, intitulé Square, permet à quelqu’un d’accepter un paiement par carte de crédit en utilisant son iPhone (et bientôt son Blackberry ou son Android) plutôt que la petite machine à laquelle nous sommes habitués depuis longtemps.

Il s’agit probablement d’une excellente solution pour des marchands occasionels (marchés aux puces?, artistes dans des expositions?) puisque, pour fonctionner, le marchand sinon doit acquérir un gadget pour lire la carte de crédit. Une fois celle-ci lue et le montant spécifié, le marchand tend l’iPhone à l’acheteur qui signe avec son doigt et reçoit un reçut par courriel.

Toujours esclaves des frais d’administration

L’information n’a pas encore été communiquée, mais on peut présumer que les marchands qui souhaiteront accepter des paiements par carte de crédit avec ce service devront payer les mêmes frais exorbitants que doivent payer présentement les marchands qui acceptent les cartes de crédit.

Bref, on fait du progrès, mais on n’a pas encore atteint une réelle solution qui contournerait complètement les services financiers traditionnels (banques et cartes de crédit). Je rêve toujours de payer des achats en présentant mon téléphone cellulaire pour que le montant de l’achat soit déduit du solde de mon cellulaire prépayé!

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr markhillary

Encore une baisse des taux hypothécaires

décembre 11th, 2009 Ebenezer Comments off
2404496853_a7af5dfe79_m

Cette semaine encore, quatre grandes banques canadiennes ont abaissé leur taux hypothécaire sur cinq ans. Tout le monde s’est suivi et a baissé son taux de 0,1%!

Voici un petit résumé de la situation par banque. Merci au compte Twitter du service d’analyse de marché de la Fédération des chambres immobilières du Québec pour les infos:

Banque Variation Nouveau taux
CIBC -0,1 5,49%
BMO -0,1 5,49%
RBC Banque Royale -0,1 5,49%
Banque TD -0,1 5,49%
Image disponible sous license CC de l’usager Flickr wwarby
Categories: Actualité Tags: ,

Un épineux dilemme ?

décembre 10th, 2009 Soeur économe Comments off
2929989223_f0ea37055b

C’est un classique à ce temps-ci de l’année. Alors, lequel avez-vous choisi ? Le sapin naturel ? Ou le synthétique ? Une solution originale pour bricoleur (et buveur) averti ou encore une plante (comme un Araucaria ou un cyprès) qui pourra jouer ce rôle durant plusieurs années?

C’est un choix qui peut se faire sur l’aspect esthétique (ou organoleptique), mais qui peut aussi intégrer des considérations écologiques, ainsi que financières. L’un des facteurs d’importance dans chacune des comparaisons est le nombre d’années durant lesquelles vous pensez réutiliser votre sapin artificiel.

L’aspect écologique

L’arbre coupé est une matière décomposable, elle peut être réutilisée par les municipalités qui les ramassent. Ce sapin de sept à dix ans aura accumulé quelques kilos de carbone dans sa matière ligneuse, on aura souvent utilisé de l’engrais et des pesticides pour le faire croître. Le sapin artificiel est fait de PVC et de métaux, sa production génère du carbone. Les deux doivent être transportés de leur lieu de production à leur lieu de vente et à de là à votre salon, mais le sapin artificiel étant souvent produit beaucoup plus loin, son empreinte carbone pour le transport est de beaucoup supérieure.

Ce que j’ai lu récemment, c’est que, selon une analyse d’une firme québécoise, l’avantage tournerait au sapin artificiel seulement à partir du moment où l’on garde le sapin artificiel plus de 20 ans. Je connais peu de gens qui le font. Il y a aussi quelques aspects peu souvent mentionnés:  la matière ligneuse (donc le carbone) accumulée par le sapin naturel sera dégradée dans les années subséquentes, ceux-ci étant généralement transformés en paillis, facilitant la dégradation microbienne et la libération de ce carbone. Quant à votre sapin artificiel, lorsque, après ses années de bons services, vous vous en débarrassez, il se retrouve généralement entièrement à l’enfouissement — bien que plusieurs composantes soient en théorie recyclables, je doute fort que votre municipalité l’accepte dans votre bac bleu.

L’aspect économique

On peut payer entre 200$ et 300$ environ pour un sapin artificiel. Et entre 30$ et 50$ pour un arbre naturel. On peut donc considérer que sur le strict point de vue du coût d’achat, il faut garder son arbre artificiel entre 4 et 10 ans – plus vraisemblablement entre 6 et 7 ans si vous êtes conséquents dans votre profil d’économe ou de plus dépensier. Cette simple comparaison ne tient pas compte notamment du fait que vous devrez acheter quelques accessoires supplémentaires pour votre sapin naturel (pied et lumières — pas les décorations car vous les achèterez dans les deux cas).

Conclusion

Mon choix personnel est ni l’un ni l’autre. J’aime mieux prendre soin à longueur d’année de mon «sapin» à l’allure non traditionnelle, qui devient plus grand à chaque Noël — son impact principal est donc probablement de nécessiter périodiquement l’achat de quelques décorations supplémentaires.

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr tiffa130

La technique des enveloppes

décembre 8th, 2009 Ebenezer Comments off
2049368918_3da037733e_m

Non, je ne parlerai pas des enveloppes brunes dans le monde de la construction. Ce n’est pas l’envie qui manque, par contre. Je vous présente plutôt une technique de budgétisation vraiment peu technologique!

En effet, je suis de ceux qui préfèrent une gestion traditionnelle pour laquelle j’enregistre toutes mes dépenses dans un logiciel pour consultation (dans mon cas, j’utilise une vieille version de Quicken). Par contre, certains peuvent trouver que c’est trop lourd comme méthode et ils ne trouvent jamais la motivation pour réaliser la saisie des transactions. Pour ceux-ci, la méthode des enveloppes peut être très utile.

Le vidéo original

L’idée originale a été suggérée par un blogue anglophone intitulé No Credit Needed. L’auteur a fait un court vidéo de 4 minutes expliquant très bien la méthode, je l’inclus donc ici:

L’explication en français

En gros, le concept est le suivant:

  • Au début du mois, vous faites tous les paiements obligatoires directement à partir de votre compte de banque (loyer, électricité, etc.)
  • Vous retirez en argent comptant tout l’argent que vous prévoyez dépenser pendant le mois – Cette méthode ne permet pas l’utilisation de carte de débit ou de crédit
  • Vous déterminez vos catégories de dépenses pour le mois (ex. épicerie, restaurant, essence, etc. Pour une liste plus exhaustive, voir cet article);
  • Vous placez, dans chacune des enveloppes, le montant (en argent comptant) que vous avez le droit de dépenser pour chacune des catégories;
  • Tout au cours du mois, vous utilisez l’argent de chacune des enveloppes, tel que prévu;
  • À la fin du mois, vous prenez tout l’argent qui reste dans vos enveloppes et vous l’utilisez pour rembourser vos dettes ou économiser.

Cette méthode est idéale si vous vous retrouvez souvent avec des dépenses plus grandes que prévues sur vos cartes de crédit à la fin de chaque mois: elle vous permet de façon très visuelle de suivre le rythme de vos dépenses tout au cours du mois.

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr zappowbang
Categories: Épargne Tags:

La Loi 60 est adoptée!

décembre 6th, 2009 Ebenezer 4 comments
2994421833_53d1e7946b_m

On en avait parlé lors du dépôt du projet de loi en juin dernier, c’est maintenant chose faite: l’Assemblée Nationale a adopté la modification à la Loi sur la protection du consommateur, afin d’assurer une meilleure protection de ceux-ci contre certaines pratiques abusives.

Améliorations

Les nouvelles dispositions de la loi, qui entreront en vigueur le  30 juin 2010, couvrent les points suivants:

  • Obligation d’annoncer les coûts totaux des produits (finies les publicité pour des forfaits cellulaires à 25$ par mois qui coûtent en fait 35$ en ajoutant les frais de réseau et de 911, et finies les annonces d’automobiles à 15 000$… plus 1000$ de frais de transport et préparation);
  • Encadrement beaucoup plus sévère des frais de résiliation des contrats;
  • Avant de vous vendre une garantie prolongée, le commerçant sera désormais obligé de vous informer de la garantie légale ainsi que de la garantie du manufacturier;
  • Encadrement plus serré des cartes cadeaux et prépayées. Par exemple, interdiction de percevoir des frais pour l’émission de la carte et interdiction d’y mettre une date d’expiration.

Quel impact pour les cellulaires prépayés?

Ceux qui me lisent depuis longtemps savent que je suis un fan des cellulaires prépayés, puisque je ne suis pas un gros utilisateur du service. J’aimerais donc beaucoup lire dans la dernière phrase que j’ai écrite qu’il sera maintenant interdit de faire expirer le temps d’antenne. Or, j’ai lu quelques renseignements contradictoires à ce sujet:

  • Cette section du site de l’Office de la protection du consommateur indique:
  • Les cartes prépayées ou cartes-cadeaux offertes en vente

    Obligation pour le commerçant de divulguer préalablement certaines informations et interdictions contenues dans la clause prévoyant une date limite d’utilisation.

    On pourrait donc en conclure qu’il est possible, sous certaines conditions, d’avoir une date d’expiration. Par contre, dans le texte de la loi sur le site de l’Assemblée Nationale, on peut lire (à l’article 187.3):

    187.3. Sous réserve de ce qui peut être prévu par règlement, est interdite la stipulation prévoyant une date de péremption de la carte prépayée sauf si le contrat prévoit une utilisation illimitée d’un service.

    Qu’est-ce qui est prévu par le règlement? Une carte cellulaire prépayée ne prévoit clairement pas une utilisation illimitée du service.

    Bref, je ne peux vous éclairer plus sur ce sujet. Malheureusement. Restons à l’écoute, la situation devrait se clarifier d’ici le 30 juin prochain!

    Prochaine étape

    La Loi sur la protection du consommateur a été écrite en 1971. La modification adoptée la semaine dernière constitue la deuxième phase de la modernisation de celle-ci. La première, en 2007, s’était attaquée aux achats par Internet et la troisième, dont le projet de loi devrait être déposé l’année prochaine, se penchera sur le crédit à la consommation.

    Image disponible sous licence CC de l’usager flickr Azerpouak

    Quelques lectures

    décembre 4th, 2009 Ebenezer Comments off
    2409237787_b097710724_m

    Afin de me tenir informé des différents événements du monde financier, je lis beaucoup d’articles sur le sujet. Naturellement, le niveau d’intérêt varie beaucoup. Souvent, je tombe sur de courts articles qui méritent d’être lus, mais auxquels je n’ai rien de vraiment intelligent à ajouter (eh. oh. restez polis, tout de même!).

    Je fais donc une expérience, et je vous invite à utiliser les commentaires ci-dessous pour me donner votre opinion. Je vais vous pointer quelques articles qui méritent d’être lus:

    • Pas de garantie gouvernementale pour Dubai World (Les Affaires) – c’est la panique au Moyen-Orient et j’avoue ne pas en avoir assez lu encore pour avoir une opinion personnelle sur l’impact que ce tremblement de terre aura ici.
    • U.K.: Bank of England Warns of « Doom Loop » (CalculatedRisk) – un officiel de la banque centrale du Royaume-Uni prévient que le système financier actuel créera un cycle de crises financières à répétition. La perte d’intérêt populaire pour une réforme en profondeur du système financier est probablement le plus grand drame de la récente crise: on a l’impression qu’on n’a rien appris.
    • The dumbest thing I ever did with my money. (The Wealthy Boomer) – Pour la semaine de l’éducation sur le crédit, un concours a été organisé auprès des adolescents canadiens sur le thème de la pire gaffe que vous avez faite par rapport à l’argent. Le texte gagnant mérite d’être lu!

    Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. N’hésitez pas à me laisser savoir si vous aimez le concept dans les commentaires.

    Image disponible sous licence CC de l’usager flickr Kamoteus (A Better Way)
    Categories: Actualité Tags:
    -->