Home > Actualité > Déposer son bilan

Déposer son bilan

octobre 15th, 2009 Soeur économe

Le dépôt du bilan est une expression parfois utilisée pour désigner la faillite d’une entreprise. Alors, un article qui traite des faillites ?

Non. En fait, en ce jour du Blog Action Day sur le thème des changements climatiques, je vous propose, à vous qui gérez vos finances et équilibrez votre budget, de penser aussi à d’autres budgets qui vous sont associés. Et ceux-ci font l’objet de déficits récurrents.

Laisser sa trace

Votre existence tient à la disponibilité de ressources. Dans les années 90, le concept d’empreinte écologique a été développé pour illustrer l’ampleur de l’impact d’un humain sur son environnement. Une grande consommation de ressources est associée à une empreinte large et, multipliée par le nombre d’humains sur Terre, vise à faire réaliser la non durabilité d’un certain mode de vie en établissant le nombre de Terres requises pour répondre aux besoins de tous. Le calcul de l’empreinte écologique est généralement séparé en trois domaines qui sont l’alimentation, l’habitat et le transport, ce qui peut permettre d’identifier la catégorie contribuant le plus à votre impact global.

Une autre façon d’établir votre budget est de calculer votre empreinte en termes de production de gaz à effet de serre (carbon footprint — que je nommerai empreinte carbone) et d’utilisation d’eau (water footprint — empreinte eau). Moins imagé qu’un simple nombre de terrains de football, peut-être, mais certainement plus concret.

Ce qui coûte cher

En fait, l’empreinte carbone et l’empreinte eau deviennent surtout intéressantes lorsque le calcul tient compte non seulement d’une consommation directe (se promener en voiture ou prendre une douche, par exemple), mais également de l’eau utilisée et des gaz à effet de serre générés lors la production de tout ce que l’on consomme. Parce que la plus grande partie de notre impact n’est pas directe mais indirecte. Les chiffres peuvent être surprenants:

L’eau requise par la production de différents aliments:

Produit Eau requise (litres) Produit Eau requise (litres)
250 ml de bière 75 1 pomme de terre 25
250 ml de lait 250 1 pomme 70
250 ml de café 280 1 tomate 13
250 ml de vin 240 1 orange 50
250 ml de jus de pommes 152 1 hamburger 2400
250 ml de jus d’orange 136 1 sac de chips de 200g 185
250 ml de thé 35 1 feuille de papier 10
1 tranche de pain 40 1 t-shirt de coton 4100
10g de fromage 50 1 paire de souliers en cuir 8000
1 oeuf 135 1 microprocesseur 32

(Adapté de waterfootprint.org)

Et le carbone généré par quelques produits de consommation:

Produit Carbone généré (kg)
Manteau en polar 30
Détergent à lessive 14.1
Bottes en cuir 55
2 litres de lait 3.3
Voiture 44090
Un paquet de 6 bières 3.2

(Adapté de wsj.com)

La possibilité d’exiger l’inscription, sur un produit, de son empreinte eau ou carbone pour mieux confronter les consommateurs à cet aspect est régulièrement soulevée. Un projet concernant l’étiquettage de l’empreinte carbone des produits vendus dans les épiceries avait été lancé en Grande-Bretagne. L’idée a aussi été reprise en Australie pour suggérer l’affichage de l’empreinte eau des produits.

Établir son budget pour déposer son bilan

Il existe quantité de calculateurs pour calculer autant l’empreinte écologique que l’empreinte carbone et eau. Dans bien des cas, la nature des quelques questions laisse supposer des approximations plutôt grossières. D’autres calculateurs sont plus détaillés mais ne traduiront pas nécessairement de façon exacte la réalité québécoise. Pas facile d’établir son budget dans ces conditions !

En voici néanmoins quelques exemples:

Il existe aussi des applications destinées à l’iPod Touch/iPhone qui peuvent permettre un suivi serré, dont Carbon Calc et Carbon Tracker dans le cas de l’empreinte carbone.

  1. octobre 18th, 2009 at 15:55 | #1

    En buvant un café de moins par jour, on économise 100 000 litres d’eau annuellement!

  2. novembre 25th, 2010 at 17:46 | #2

    Il y a une inversion avec les outils de calcul pour les empreintes EAU et CARBONE. Quid de nouveaux outils ?

Comments are closed.
-->