Home > Logiciels > Microsoft Money est mort. Vive… euh… qui?

Microsoft Money est mort. Vive… euh… qui?

juillet 22nd, 2009 Ebenezer
165725609_65d578d6af

Ça fait déjà quelques semaines que Microsoft a annoncé la fin de son logiciel de finances personnelles, Microsoft Money. Il s’agit d’une annonce significative, puisque que c’était l’alternative la plus logique au très populaire Quicken et, d’après cet article de ComputerWorld, Quicken détient maintenant une part de marché de 95% dans cette catégorie. Je suis d’ailleurs moi même un fidèle utilisateur de Quicken depuis des années.

Les alternatives

Vous me demanderez donc: quels sont les choix qui restent pour réaliser le suivi de mes finances personnelles? (Une habitude à prendre, si ce n’est déjà fait) Une première série de réponses existe dans cet article que j’ai écrit en janvier dernier qui offre un rapide survol des options. Le blogue anglophone GetRichSlowly a également réalisé une compilation des autres logiciels existant dans le domaine à la suite de l’annonce de la mort de MS Money.

Un monopole de Quicken? Pas vraiment…

Est-ce que le retrait du marché de Microsoft et une part de marché de 95% veulent dire que Quicken est seul au monde? Pas du tout. La véritable compétition (et ce qui a tué Money, de l’aveu même de Microsoft), ce sont les nombreux sites web (Mint, Wesabe) qui offrent gratuitement des fonctions équivalentes. De plus, les banques offrent de plus en plus d’outils intégrés à leurs sites web. J’ai déjà donné l’exemple de l’IntelliCrédit de CIBC.

Est-ce la fin des logiciels qu’on installe sur notre disque dur pour gérer nos finances, alors? J’espère sincèrement que non. La validité et l’intégrité des données sur lesquelles je me base pour faire des choix financiers sont trop importantes à mes yeux pour que je confie ces données à un tiers. Par contre, j’utilise encore Quicken 2003 et je dois dire que je n’ai rien de plus à demander comme fonctionnalités… On dirait que le tour du jardin a été complété, dans le monde des logiciels de finances personnelles. (Je vous invite à vous faire bruyamment entendre dans les commentaires si vous êtes en désaccord.)

Les gagnants du concours

En décembre dernier, la compagnie De Marque nous avait envoyé deux copies de son logiciel de finances personnelles BudgetExpress à faire tirer au sein des lecteurs de jesuispauvre.com. J’avais annoncé à ce moment que nous choisirions deux noms au hasard parmi ceux qui ont laissé des commentaires sur le blogue. Le tirage a eu lieu le dimanche 19 juillet à 9h45 et les gagnants sont: Guylaine Roy (commentaire sur Rénovation: subventions et aide gouvernementale) et Christian Gingras (commentaires sur l’article de Manuvie Un). Félicitations! Les gagnants ont été contactés par courriel et receveront leur copie sous peu!

Image disponible sous licence CC de l’usager flickr paparutzi
Categories: Logiciels Tags:
  1. juillet 22nd, 2009 at 18:37 | #1

    Merci à De Marque et à jesuispauvre.com pour le prix. J’ai hâte d’essayer ce logiciel québécois, moi qui suis aussi un utilisateur Quicken depuis au moins 15 ans, si ce n’est pas plus.

  2. juillet 23rd, 2009 at 15:12 | #2

    Félicitations aux gagnants! J’ai bien hâte de lire ou entendre, si ça leur tente, les commentaires de ces nouveaux utilisateurs de BudgetExpress. :-)
    Christian (lecteur de jesuispauvre.com et membre de l’équipe De Marque)

  3. Ebenezer
    juillet 23rd, 2009 at 20:22 | #3

    En effet, je suis curieux de voir quels seront les commentaires des nouveaux utilisateurs de BudgetExpress! Si vous le souhaitez, je les publierai ici, vous n’aurez qu’à me les envoyer.

  4. Didier
    août 4th, 2009 at 04:09 | #4

    Après avoir testé pratiquement une dizaine de logiciel de gestion de comptes, mon choix s’est arrêté sur un logiciel qui gagne à être connu. En constante évolution, il permet une personnalisation poussée à l’extrême pour un rapport qualité prix excellent. A noter, l’importation des données d’un ancien logiciel est très bien concue. Selon moi, c’est un critère souvent sous estimé qui conditionne l’adoption d’un logiciel. Mon experience personnelle d’utilisateurs me fait dire que lorsque l’on soigne les fonctions d’importation on gagne des utilisateurs. Souvent j’ai abandonné des logiciels parce que l’import complet était difficile voir impossible, sans modifs ou supressions de colonnes.
    Comptes bancaires de ymsoft réalise facilement cette opération. Bien sur tout choix de logiciel fait entrer une bonne part de subjectivité. Le budget à partir de ce logiciel se fait quasiment automatiquement à partir des opérations.

  5. Ebenezer
    août 4th, 2009 at 18:06 | #5

    Comme je le disais dans mon article, je manque d’imagination (et il semble que les gens de Microsoft aussi) pour indiquer quelles sont les fonctionnalités qui manquent pour les logiciels de finances personnelles.

    J’ai l’impression que l’avenue de croissance la plus intéressante pour les éditeurs de logiciels se situe du côté des grandes institutions financières: leur vendre une solution à intégrer à leur site transactionnel afin d’offrir un suivi des dépenses à même le compte bancaire… le tout avec l’objectif de favoriser la concentration de toutes nos opérations financières avec la même institution.

    Tout ça pour dire que la fonctionnalité la plus «rare» que j’exige de mon logiciel de finances personnelles (Quicken 2003, dans mon cas), c’est le suivi de mes investissements (incluant les quantités fractionnaires, pour les fonds d’actions).

  6. Dominic Mercier
    juin 14th, 2010 at 11:01 | #6

    J’utilise Quicken depuis 1994 et je n’ai rien à reprocher à leur produit. Ce que je reproche à Intuit c’est plutôt l’incomptabilité entre les versions anglaise et française de Quicken. Par exemple, j’aimerais bien passer à Windows 7. Or, sur le site francophone de Quicken, il est clairement mentionné que la plus récente version de Quicken n’est pas compatible avec Windows 7 (alors que Quicken 2010 l’est). Une solution pourrait être d’acheter Quicken 2010 en anglais (en attendant que Quicken 2010 français sorte) mais Quicken 2010 en anglais ne pourra pas lire mes données enregistrées dans Quicken en Français. Bref, je comprends qu’Intuit soit moins empressé à desservir le « petit » marché québécois, mais je n’aime pas beaucoup la position dans laquelle ils me placent aujourd’hui. J’ai été fidèle à Quicken depuix 1994 et aujourd’hui je ne peux pas me mettre à jour parce qu’Intuit a décidé que les utilisateurs de Quicken en français pourraient attendre avant de passer à Windows 7, sans leur offrir d’alternative. Il est grand temps qu’un concurrent sérieux arrive sur le marché. C’est d’ailleur la recherche d’une alternative à Quicken qui m’a permis de découvrir ce site. Merci !

Comments are closed.
-->