Archive

Archive for décembre, 2008

400 ans, 400 blogues

décembre 31st, 2008 Ebenezer 3 comments

tnL’équipe de jesuispauvre.com est fière de participer à l’initiative 400 ans, 400 blogues organisée par l’équipe(?) de lacapitaleblogue.com.

Qu’est-ce que cette initiative? Il s’agit, pour les blogues de la région de Québec, d’écrire «un billet sur ce qu’a été pour eux le 400e de Québec et faisant part de leurs rêves pour les décennies à venir».

Qu’est-ce qu’a été le 400e de Québec pour nous? Deux choses: premièrement, une occasion en or d’insuffler un sentiment d’optimisme et de «Yes We Can» à propos de pleins de projets d’avenir. Deuxièmement, ça a été un prétexte pour que la région se dote d’infrastructures coûteuses mais ô combien utiles: des bassins de rétention pour protéger la rivière Saint-Charles, la réalisation de la Promenade Samuel-De Champlain, l’aménagement de la Baie de Beauport, de la Pointe-à-Carcy et du Bassin Brown. Nous aurions aimé ajouter le Super PEPS à la liste.

Rappelons-nous que ces projets ont longtemps été perçus comme du gaspillage inutile (la répétition est intentionnelle!) par la population.

Parler de la perception négative de la population à propos des projets d’envergure nous permet d’aborder nos rêves pour la prochaine décennie: les Jeux olympiques d’hiver à Québec!

Nous croyons qu’il s’agit d’un projet ayant tout autant de potentiel, à la fois motivateur et structurant pour la région de Québec. Il semble que pour accueillir la compétition de descente de ski alpin, nous devrons déplacer des montagnes… mais je crois que l’année 2008 a prouvé à la région de Québec que c’était possible!

Categories: Annonces Tags:

Un compte d’épargne efficace

décembre 30th, 2008 Ebenezer 2 comments

300_17445Depuis le début de jesuispauvre.com, nous avons traité d’un grand nombre de sujets, mais nous n’avons fait qu’effleurer un sujet quasi essentiel pour quelqu’un qui souhaite maximiser ses ressources financières: quoi faire avec ses économies à court terme (notre coussin de sécurité, notre réserve pour l’achat d’une voiture ou autres), surtout dans un contexte où les taux d’intérêt sont si bas?

La réponse que nous avons trouvée (c’est un des seuls points où nous sommes unanimes!): ING Direct.

La plupart des institutions bancaires offrent des taux d’intérêt dérisoires sur leurs comptes d’épargne. Voici une comparaison des taux offerts pour ce type de compte (nous excluons ici les comptes qui exigent un dépôt minimum):

J’aurais préféré que toutes les institutions financières aient la même base de calcul de l’intérêt (annuel, mensuel ou quotidien), mais bon.

En faisant la recherche pour cet article, j’ai par ailleurs découvert que la Banque Royale offre un compte épargne à intérêt élevé sans solde minimum et sans frais de gestion mensuels. Le taux offert est de 2,5%. Ça s’approche du taux offert par ING Direct pour leur compte épargne placement de base, soit 2,7%.

Mais la beauté du compte ING ne se limite pas au taux d’intérêt élevé. En effet, la simplicité d’utilisation du compte vous permet de très facilement transférer votre argent entre votre compte avec opérations actuel et ce nouveau compte d’épargne.

Notons également que la banque HSBC Direct offre un compte d’épargne à 2,75% d’intérêts. Il y a de surcroît une promotion en cours: on vous offre 1% de plus sur l’argent qui est déposé dans le compte d’ici le 16 mars 2009. Par contre, comme nous ne l’avons pas essayé, nous ne pouvons commenter sa simplicité d’utilisation. Quelqu’un a-t-il une expérience à partager avec nous à ce sujet?

En présumant que votre épargne est présentement chez Desjardins à ~1,20% par année, vous obtenez 15$ de moins d’intérêts par année pour chaque tranche de 1000$ d’épargne. C’est comme si vous aperceviez 15$ traînant sur le trottoir et que vous le laissiez là.

Categories: Épargne Tags: , ,

Colombie-Britannique

décembre 29th, 2008 Picsou Comments off

Comment se portent nos Rocheuses? Hé bien, j’ai reçu hier des amis de Colombie-Britannique et autour d’un souper bien arrosé nous avons bien sûr discuté d’économie. Voilà donc ce qui en est ressorti, des opinions tout à fait humbles de simple citoyen, ne l’oublions pas.

 

Du point de vue immobilier, étrangement aucun recul. Je me serais attendu au contraire, les maisons sont à des prix exorbitants, un bungalow à Vancouver coûte un demi-million, un duplex 350 000$. Il y aurait des milliers de maisons neuves invendues, des contacteurs voulant faire fortune juste avant la crise immobilière. Ma lecture de tout ceci me porte à croire que ça ne peut pas continuer. Mais mon ami m’assure que oui, il ne faut pas oublier que les jeux de Vancouver sont proches et qu’un tel événement contribue grandement à l’économie.

 

Comme nous, ils ont de grandes difficultés avec l’industrie forestière, mais une grande source de revenu est le tourisme. La Colombie-Britannique bordée par l’océan et les Rocheuses est une place de choix pour les sports de plein-air. Encore là, mon instinct m’assure qu’en récession l’industrie du tourisme risque d’être parmi les premiers touchés.

 

Hé bien, je vais garder un œil ouvert pour vous sur nos amis des Rocheuses et vous tenir informés sur leur situation.

 

Categories: Actualité Tags:

Un rapport annuel pour les dépenses d’une carte de crédit?

décembre 26th, 2008 Ebenezer Comments off

default-logoL’autre jour, lors de mon dernier changement d’huile, j’ai confié au responsable du service que je réalisais toutes mes transactions avec ma carte de crédit. Il m’a répondu qu’il en faisait autant, et qu’un des avantages qu’il en retirait était un rapport annuel sur ses dépenses.

Je suis donc allé voir sur le site de la CIBC (il m’avait confié qu’il avait une carte Visa CIBC) et j’ai découvert, non sans étonnement, le service IntelliCrédit CIBC

En gros, c’est un outil web qui permet de classifier assez automatiquement vos transactions afin d’obtenir des rapports qui ressemblent à ce que Quicken ou BudgetExpress peuvent offrir.

Le concept est très intéressant. C’est un outil qui permettra à plusieurs personnes de prendre le contrôle de leurs dépenses sans effort! Par contre, même pour quelqu’un comme moi qui paie presque toutes ses dépenses avec sa carte de crédit, plusieurs dépenses importantes ne transitent pas par ce compte: l’hypothèque (ou le loyer), le paiement auto, etc. Et, finalement, vous n’avez pas d’indication quant à vos revenus, afin de vous assurer que le tout balance.

D’autres institutions offrent-elles le même genre de service? Pas la mienne, en tout cas.

Fonds éthiques

décembre 24th, 2008 Picsou 1 comment

tn_fonds_ethiqueQue se passe-t-il, le temps des Fêtes me monte à la tête, cette atmosphère de partage et d’amour fait revivre en moi mes plus profonds instincts humanistes, laissant mes valeurs de droite au vestiaire. Hé oui, voilà que je parle de fonds éthiques.

 

Ces fonds spécialisés sont tenus d’investir dans des compagnies dites « éthiques ». On retrouve donc des entreprises qui prônent l’environnement, les droits de la personne et le respect des groupes (au détriment des profits, oups petit écart ici).  Cela dit, c’est intéressant pour les gens voulant avoir bonne conscience et voulant appuyer des entreprises qui ont de réels impacts sur l’environnement et la société.

 

Vous devez noter que ces fonds spécialisés sont catégorisés à risque, ils ne doivent pas prendre une trop grande part de votre portefeuille (si vous fouillez, vous pouvez trouver des fonds éthiques diversifiés réduisant les risques). Par contre, la popularité grandissante pour l’environnement me laisse croire qu’il y a un marché intéressant à exploiter.

 

Avant d’investir (surtout, ces temps-ci) vous devez faire une analyse de risque avec votre conseiller financier. Cette analyse est une série de questions et de calculs qui permettent de déterminer les parts de votre portefeuille à investir dans des produits risqués.

 

Joyeux Noël

Categories: Analyse Tags: ,

Oups!

décembre 23rd, 2008 Ebenezer Comments off

Ceux d’entre vous qui nous lisent via votre lecteur de flux RSS préféré ont probablement eu l’occasion de voir passer un article à propos de prix honorifiques que jesuispauvre.com souhaite accorder à des personnalités du monde des finances.

Malheureusement, même si l’idée des prix fait l’unanimité au sein de l’équipe, je ne m’étais pas assuré de l’accord de tous pour le récipiendaire. Le contenu de cet article ne reflétait donc pas l’opinion de l’ensemble des membres de jesuispauvre.com, comme je le laissais entendre, mais bien la mienne. L’article a donc été retiré jusqu’à ce qu’on se mette d’accord… Ou, à défaut, qu’on trouve quelqu’un d’autre à qui le décerner. (Les commentaires sont ouverts à vos suggestions!)

J’en profite tout de même pour souligner le deuxième mois d’existence de jesuispauvre.com. On est partis de zéro le 23 octobre dernier et, aujourd’hui, Feedburner dit que nous avons 18 abonnés et, selon Google Analytics, nous avons reçu 638 visites de 265 visiteurs différents.

traffic

Le pic de visites, le 17 novembre dernier, correspond à la fois où CFD a parlé de nous dans son blogue. Merci! On espère que ce qu’on écrit continue de vous plaire. Et si vous souhaitez qu’on améliore certains aspects ou qu’on traite de sujets bien spécifiques, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires! C’est facile: on supporte OpenID et Facebook Connect et, en plus, vous courrez la chance de gagner une copie de BudgetExpress!

Categories: Annonces Tags:

Des trucs verts et économiques pour Noël

décembre 22nd, 2008 Ebenezer 1 comment

photo-top-matieres

Le 18 décembre dernier, Recyc-Québec a publié un communiqué proposant un certain nombre de trucs écologiques qui peuvent aussi nous faire économiser de l’argent.

Avant d’aller plus loin, par contre, je me permets d’exprimer une certaine frustration sur deux points:

a) Ils ont publié leur communiqué le 18 décembre. Alors le temps que Mme Ebenezer me le montre, on était rendus le soir du 19 décembre. Donnez-moi ensuite le temps de le lire et de rédiger une chronique: nous sommes le matin du 21 décembre. Et comme il y a déjà un autre article de planifié pour le 21, cet article sera publié le 22 décembre. Pourrait-on avoir ce genre de communiqué plus tôt l’année prochaine, s’il vous plaît? Certains de ces conseils étant utiles pour le magasinage, on aurait dû pouvoir le lire au début décembre!

b) L’image en haut de l’article fait dur? En effet. Ceci est donc un cri du coeur à tous les organismes qui souhaitent qu’on parlent d’eux sur des blogues: fournissez-nous des images utilisables pour faire du copier-coller! Même le logo de Recyc-Québec était en trois images. Voir ici et ici pour des exemples.

Bon, les trucs pour économiser, maintenant!

  • Envoyez des cartes électroniques plutôt que des cartes en papier. Si vous voulez rire en plus, vous pouvez essayer ceci.
  • Il faut probablement avoir un peu l’âme d’un artiste, mais il est suggéré d’emballer les cadeaux dans des calendrier expirés (pas celui de votre conseiller financier… un avec des jolies photos!), ou même des pages de magazines, plutôt que d’acheter du papier juste pour ça.
  • Utilisez des ampoules de Noël à faible consommation d’énergie.
  • Ah! Enfin une réponse à une question que je me posais depuis un certain temps: un sapin naturel est plus écologique qu’un sapin artificiel. (Je ne suis pas sûr que ça soit moins cher à la longue, par contre).

Il y a plein d’autres conseils, mais ils me paraissent essentiellement écologiques, pas nécessairement économiques. Et si j’en ai oublié, je suis sûr que je serai corrigé dans les commentaires.

Categories: Sans catégorie Tags: , ,

Fraude de 50 milliards à Wall Street

décembre 21st, 2008 Ebenezer Comments off

boomToute la semaine, les nouvelles financières ont parlé de la gigantesque fraude orchestrée par Bernard Madoff. Plusieurs l’ont qualifiée de fraude pyramidale, ce qui n’est pas tout à fait exact. Il s’agit plutôt d’une chaîne de Ponzi, une technique qui consiste à offrir des rendements bien supérieurs au marché à des investisseurs, et à payer ce rendement élevé non pas avec du véritable rendement, mais avec l’argent que de nouveaux investisseurs apportent dans le fonds.

Naturellement, il arrive un moment où il n’y a pas suffisamment de nouveaux investisseurs pour payer le faux rendement des investisseurs… à ce moment, la chaîne s’écrase.

On pourrait se questionner en long et en large sur l’inaction de la Securities and Exchange Commision (l’équivalent de l’Autorité des Marchés Financiers au Québec) dans ce domaine. Surtout qu’il semble qu’elle a enquêté sur le dossier de Madoff dès 1992, sans rien trouver de suspect. Mais ce n’est pas l’aspect de la chose qui m’intéresse pour l’instant.

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est qu’elle illustre brillamment le plus important conseil qu’on pourra jamais vous donner à propos de votre argent. (Je garde le suspens encore quelques phrases. Restez avec nous jusqu’à la fin.)

La clé du succès d’une chaîne de Ponzi est que le fraudeur promet (et livre) à ses investisseurs des rendements qui sont bien au-dessus du rendement du marché, et ce, de façon continue. Pour convaincre des grands financiers, il faut leur donner une bonne raison pour justifier ces rendements élevés. Ils savent qu’il n’y a pas de magie. Or, c’est là qu’est la clé de la chaîne de Ponzi: le fraudeur est extrêmement vague sur les moyens qu’ils utilise pour générer ce rendement. Il utilise délibérément des termes qui semblent indiquer qu’il connaît ça et que l’auditeur est un débutant.

Bref, le conseil? C’est simple: si vous ne comprenez pas ce dans quoi vous mettez votre argent (vous ne comprenez pas ce qu’est un fonds mutuel, du papier commercial, des fonds négociés en bourse ou comment une compagnie en particulier arrive à être rentable), ne le mettez pas là! Assurez-vous de bien comprendre et n’hésitez pas à poser des questions à votre conseiller financier jusqu’à plus soif. Et si vous n’avez toujours pas compris, attendez avant d’investir dans ce qui vous est proposé.

Categories: Actualité Tags: , ,

L’argent ne fait pas le bonheur

décembre 20th, 2008 Picsou Comments off

 

 

Je revenais du travail vendredi dernier et je réfléchissais à cette question, j’en suis venu à la conclusion que … Baliverne! Bon j’y vais peut-être fort, mais vous verrez que j’aime extrémiser mes opinions. Donc, baliverne!

 

Pour vous convaincre, je dois vous définir ce qu’est le bonheur, or j’en suis incapable,  plusieurs ont essayé d’ailleurs (voir ici). Par contre, je peux vous dire ce qui se rapproche le plus du bonheur pour moi. Voilà, c’est tout simple, une activité quelconque avec mes enfants, jouer dans la neige,  leur courir après pour les chatouiller, faire semblant d’être des pirates, etc. Vous me direz, bien là Picsou (insérer adjectif méprisant ici), t’es pas cohérent, ton bonheur coûte rien. À première vue peut-être, mais creusons un peu. 

 

Comment pensez-vous que coûtent des enfants? Je peux arrêter mon argumentation ici, mais c’est toujours plaisant d’avoir des chiffres. Selon le Conseil du Bien-être Social du Canada, élever un enfant jusqu’à l’âge de 18 ans coûte 180 000$, soit environ 10 000$ par année. Ouf ! Mon bonheur me coûte plus cher que je pensais, imaginez j’en ai deux.  pyramide1

 

 

Connaissez-vous la pyramide des besoins de Maslow . Rapidement, cette pyramide démontre les types de besoins chez l’homme. Nous devons combler les besoins de la base avant d’espérer combler les étages supérieurs qui sont composés d’amour, d’estime, d’accomplissement personnel. Mais bien sûr pour y arriver ça prend de l’argent, on doit combler les besoins de base, avoir un toit sur la tête, de manger et boire. La personne qui ne comble pas ces besoins n’atteindra pas le bonheur. 

 

Ma conclusion est simple : l’argent fait partie du bonheur (une autre façon de dire l’argent fait le bonheur, quoi). Si le bonheur était un gâteau, l’argent en serait la farine (et dans mon cas les enfants le crémage). Je vous souhaite joyeuses fêtes remplies de bonheur (dans un prochain post je vous dirais combien mon bonheur des fêtes m’a coûté).

 

A +

Categories: Sans catégorie Tags:

Papa veut économiser

décembre 19th, 2008 Roger Tremblay 1 comment

Dans ma quête éternelle pour devenir riche je suis continuellement à la recherche de nouveaux moyen d’économiser. Si vous êtes parent et que votre enfant est encore assez jeune vous devriez penser à l’utilisation des couches de cotons pour remplacer les fameuses couches jetables. En moyenne, chacune des couches  coute 20 sous. Jusqu’à l’âge de 2 ou 3 ans, votre enfant utilisera entre 5 et 7 couches par jour. Sur 30 mois on parle de 5400 couches ce qui fait un total 1080$ de stock qui va directement à la poubelle. Et on ne parle même pas de l’empreinte environnementale : de 5 à 12 arbres sont nécessaires pour rendre un enfant propre et une couche se décomposera totalement après 300 à 500 ans dans un site d’enfouissement. De plus, la plupart des parents ne suivent pas la recommendation du fabriquant de jeter les excréments dans la toilette. En conséquence, des virus comme l’hépatite B et la polio se retrouvent dans les sites d’enfouissement et l’eau de ruissellement qui entre en contact avec ces virus peut contaminer la nappe phréatique (source).

Une couche de coton coute à peu près 20$. On parle d’un investissement de 400$ à 500$ pour avoir assez de couches pour fonctionner. Il faut ajouter les pellicules que retiennent les matières solides et le savon à linge qui sera nécessaire pour laver tout ça. De plus, on peut les réutiliser d’un enfant à l’autre si vous êtes assez courageux pour en avoir plus d’un. Qu’attend-je me direz-vous?

Avant de vous lancer dans l’aventure, il faut s’assurer de plusieurs choses. Premièrement, si la garderie refuse d’embarquer dans l’aventure des couches de coton, la profitabilité diminue grandement. Côté monétaire, on perd pas mal tout l’avantage si l’enfant va 4 ou 5 jours par semaine à la garderie à partir de sa deuxième année de vie. De plus, il faut être prêt à investir du temps dans l’entretien des couches et être très discipliné dans leur utilisation. Plusieurs utilisateurs ont abandonné l’utilisation des couches de coton après quelques temps car il est beaucoup plus simple et facile d’y aller avec les couches jetables..

Pourtant, poser un bon geste pour l’environnement tout en économisant, c’est pas loin du paradis!

-->